Aujourd’hui c’est Hedy Lamarr qui est à l’honneur pour notre dernier portrait de femmes brillantes en informatique (pour cette année au moins!), les inscriptions pour les stages d'août fermeront le 15 juin :

Souvent connue comme une star de l'écran des années 1920, Hedy Lamarr a su montrer qu’elle était plus qu’un joli visage. Elle joua un rôle majeur dans l’invention de la technologie à spectre étalé; plus particulièrement en conceptualisant l'idée de saut de fréquence, une méthode de partage de signaux radio depuis différents canaux de fréquence.

Lamarr et George Antheil, le co-inventeur, développèrent cette technologie pour aider la Navy à contrôler les torpilles à distance. La valeur du saut de fréquence était aléatoire pour empêcher les agents extérieurs de comprendre ce qui était communiqué à travers la radio. C'était la première forme de technologie chiffrée.

Les deux inventeurs déposent un brevet sur leur idée le 11 août 1942, mais la Navy ne s’interessera pas à cette technologie malgré leurs efforts.

Cette technologie revint sur le devant de la scène dans la fin des années 1950 quand des ingénieurs de la Sylvania Electronic Systems Division s’en servirent pour sécuriser les communications militaires. Son travail sur le spectre étalé fut la base de plusieurs technologies modernes et sans fil comme le Bluetooth, ou le wi-fi.

Après avoir reçu très peu de reconnaissance pour son travail sur la technologie à spectre étalé, Lamarr reçut le Prix Pionnier de la Electronic Frontier Foundation en 1997. Elle mourut trois ans plus tard, en 2000.

On raconte que quand on l’a appelé pour lui dire qu’elle allait recevoir ce prix, ses premiers mots furent “Il était temps.” (‘Well, it’s about time.’).

La description de son parcours est une traduction de son portrait dans cet article.

Envie de marcher dans ses pas ? les inscriptions pour Girls Can Code! 2019 sont encore ouvertes !