Grace Hopper

Après Ada Lovelace la semaine dernière, on continue notre série de portraits de femmes qui ont brillé en informatique, avec Grace Hopper, au moins aussi connue et importante :

Surnommée la Reine du Logiciel par certains et la Grand-Mère COBOL par d’autres, l’Amiral de la Navy Grace Hopper a aidé à mettre au point certains des premiers langages de programmation proches de la langue anglaise ! Elle conçoit le premier compilateur en 1951 et participe ensuite à la création du langage COBOL en 1959, lui-même basé sur le FLOW-MATIC qu’elle avait créé plus tôt.

Avant l’invention de ces langages informatiques basés sur nos propres langages, les ordinateurs ne communiquaient qu’avec des 0 et des 1, incompréhensibles pour les humains. Grace Hopper était convaincue que s’il était possible de programmer dans un langage proche de celui de l’Homme, alors il y aurait davantage de programmeurs. Elle avait raison !

Alors que le COBOL n’est plus la pointe de la technologie aujourd’hui, il reste très utilisé par beaucoup. En effet, en 2012, selon un sondage du magazine Computerworld, 53% des entreprises participantes auraient répondu toujours utiliser le COBOL pour construire de nouvelles applications de gestion.

La description de son parcours est une traduction de son portrait dans cet article.

Envie de marcher dans ses pas ? les inscriptions pour Girls Can Code! 2019 sont encore ouvertes !