Les premières inscriptions des stages d’été Girls Can Code! sont ouvertes ! Ces stages sont gratuits et ouverts à toutes les collégiennes et lycéennes, parlez en à vos amies et à vos proches !

L’association Prologin lance l’Académie Prologin, plateforme d’apprentissage pour tous : nous mettons en place un Discord sur lequel vous retrouverez les ressources des stages Girls Can Code!, afin de pouvoir apprendre la programmation !

Un nouveau stage court va avoir avoir lieu les 10 et 11 février 2020 à l’occasion de la journée internationale des femmes et des filles de science.

Il se déroulera dans les locaux d’EPITA Paris. Vous pouvez dès à présent vous inscrire : il vous suffit d’être connectée à votre compte Prologin et de cliquer sur Candidater.

Dans le but de proposer plus de stages et à des endroits plus variés, nous sommes fiers de vous présenter un nouveau format de stage : Girls Can Code! week-end !

Il s'agit de stages sur deux jours (sur les stages de cette année le vendredi et le samedi), où l'ont découvre le python et crée un son propre projet sur microcontrôleur.

Aujourd’hui c’est Hedy Lamarr qui est à l’honneur pour notre dernier portrait de femmes brillantes en informatique (pour cette année au moins!), les inscriptions pour les stages d'août fermeront le 15 juin.

Souvent connue comme une star de l'écran des années 1920, Hedy Lamarr a su montrer qu’elle était plus qu’un joli visage. Elle joua un rôle majeur dans l’invention de la technologie à spectre étalé; plus particulièrement en conceptualisant l'idée de saut de fréquence, une méthode de partage de signaux radio depuis différents canaux de fréquence.

On vous présente aujourd’hui une autre femme qui s’est illustrée brillamment dans l’informatique, Margaret Hamilton, sans qui l’alunissage n’aurait jamais été possible.

Margaret H. Hamilton est une ingénieure informaticienne qui contribua aux efforts de la NASA pour faire atterrir (ou plutôt alunir) des humains sur la Lune dans les années 1960 et 1970. Elle reçut pour son travail la médaille présidentielle de la la Liberté en 2016.

Après Ada Lovelace la semaine dernière, on continue notre série de portraits de femmes qui ont brillé en informatique, avec Grace Hopper, au moins aussi connue et importante.

Surnommée la Reine du Logiciel par certains et la Grand-Mère COBOL par d’autres, l’Amiral de la Navy Grace Hopper a aidé à mettre au point certains des premiers langages de programmation proches de la langue anglaise ! Elle conçoit le premier compilateur en 1951 et participe ensuite à la création du langage COBOL en 1959, lui-même basé sur le FLOW-MATIC qu’elle avait créé plus tôt.

On continue notre série de portraits de femmes qui ont brillé en informatique, avec Ada Lovelace, une des plus connues.

Ada Lovelace développa un algorithme destiné à être appliqué par un ordinateur qui n'existait pas encore ! Certains la considère pour cela comme la toute première programmeuse. Née dans une famille de la noblesse anglaise en 1815, Ada Lovelace se vit confier par Charles Babbage en 1843 la mission de documenter son “ordinateur” (prénommé la machine analytique), qui ne sera jamais construite en entier. La machine avait été pensée pour compter les nombres de Bernoulli, mais Babbage ne trouva jamais les financements nécessaires pour faire construire sa machine.

Parce que c’est toujours mieux de donner des exemples quand on dit que les filles peuvent coder, on se lance dans une série de portraits de femmes qui ont brillé en informatique, à commencer par Barbara Liskov !

Connue comme l’une des premières femmes à avoir reçu un doctorat en 1968, Barbara Liskov devint rapidement une pionnière dans le milieu des nouvelles technologies.

Nous sommes heureux de vous annoncer le lancement de l’édition 2019 de “Girls Can Code!”. Cette année nous proposons 3 stages :

EPITA Paris, du 8 au 13 juillet 2019

EPITA Paris, du 26 au 31 août 2019

ENS Lyon, du 26 au 31 août 2019

Yearly archives